Musique passion, les services gratuits pour les musiciens

Accueil

Téléchargement
sonneries gratos
Mp3 gratuits
Midi gratuits
logiciels gratuits
karaoké gratuits

Cours musique
Solfège
Chant
Guitare
Tablature
Basse
Claviers
Violon
Flûte
autres
Collège
Compositeurs

Services
annuaire artistes
dates concerts
agenda festif
annonces immo écolo
petites annonces
nouveautés
scènes 58
discothèques 58

Divertissement
humour
chorale équine
sondage
téléphone musical


ELVIS PRESLEY the KING Photos chansons et biographie d'ELVIS

ELVIS PRESLEY
(The King)

Les chansons proposées sont toutes déposées à la SACEM - Utilisation privée uniquement sauf accord écrit des ayant-droits.


BIOGRAPHIE
Le contexte de l'époque
Beaucoup de gens – parents et adultes considéraient la musique blues comme une "musique du diable", trop sauvage. Les jeunes, eux, étaient plus sensibles à cette musique pleine de rythme et d'énergie. Ils écoutaient même – souvent en secret – les radios qui diffusaient ce genre de musique. Il faut dire qu'ici l'invention du transistor et de la radio portative a joué un rôle important : pendant que les parents écoutent leurs émissions préférées sur la grande radio fixe dans le salon, les ados, dans leur chambre, les oreilles collées à leur petite radio portative, écoutent les vedettes du blues, comme Little Richard ou Fats Domino. Bien sûr, Elvis, lui aussi les a écoutées en secret…

Les débuts
lvis Aron Presley, est né le 8 janvier 1935, à Tupelo dans le Mississippi.
En 1948, la famille Presley s'installe à Memphis.
Tout ce qu'Elvis a entendu comme petit garçon à l'église avec ses parents, au cours de ses promenades à Beale Street, ou à la radio… Tout cela, on le retrouve dans la manière très personnelle dont il chante le blues.
C'est donc un peu au hasard qu'est née une légende du rock'n'roll.
Elvis obtient son Bac (ou plutôt son équivalent américain) au collège Humes en 1953. Durant l'été, il enregistre un 45 tours : "My Happiness" et "That's When Your Heartaches Begin" au Memphis Recording Service (siège de Sun Records) pour l'offrir à sa mère. En juillet 1954, le propriétaire-producteur de Sun Records, Sam Phillips, présente Elvis à deux musiciens locaux, le guitariste Scotty Moore et le contrebassiste Bill Black.
Le 5 juillet, le trio enregistre That's All Right, Mama avec Blue Moon of Kentucky en face B. le disque sort sous le label Sun le 19 juillet. C'est le premier disque d'Elvis. Les trois associés continuent d'enregistrer et commencent à jouer dans la région. Le batteur D. J. Fontana se joint au groupe en 1955.
1954, Elvis à l'époque chauffeur à la Crown Electric Company décide d'enregistrer un disque "My hapyness" pour l'anniversaire de sa maman Gladys, en poussant la porte du studio Sun Records.
La secrétaire : Marion Kessner, subjuguée par la voix d'Elvis appelle Sam Philips, le propriétaire, qui sans attendre lui adjoint 3 musiciens de studio :
- Scotty Moore (lead guitare)
- Bill Black (contrebassiste)
- D.J Fontana (batterie).
De cette mémorable séance naquit "Thats all right mama" qui propulse Elvis au firmament des étoiles du rock'n roll.
Le phénomène Elvis prenait forme, bientôt suivi par "Good rocking to night" "Blue moon of Kentucky" "My baby left me" puis l'incroyable "Blue Suede shoes", reprise d'un titre de Carl Perkins, victime peu après d'un accident de voiture.
L'anecdote raconte que Presley régla tous les frais d'hôpital de ce dernier avec les royalties de "Blue Suede shoes".
Puis les titres s'enchaînent : "Tutti frutti", "I got a woman", "Landwy miss Claudwy", "Rip it up", "Long tall Sally", "So glad your mine", etc.
La liste est bien trop longue pour tous les énumérer...

Le cinéma
Dès 1955 le cinéma lui fait un clin d'œil en lui faisant tourner "Love me tender", titre français du "Cavalier du crépuscule".
Le succès est moyen, mais la scène de fin du film où le personnage joué par Elvis meurt, fait pleurer plus d'un fan, moi y compris...
Elvis fait ensuite encore du cinéma et enregistre de (1962 à 1969), 23 bandes sonores de ses films, à raison de 2 ou 3 par an.
1956 Love me tender
1957 Loving you
1957 Jailhouse Rock
1958 King Creole
1960 G.I. Blues
1960 Flaming star
1961 Blue Hawaï
1961 Wild in the country
1962 Girls, girls, girls
1962 Follow that dream
1962 Kid Galahad
1963 Kissin' Cousins
1963 It happened at the world fair
1963 Fun in Acapulco
1964 Viva Las Vegas
1964 Roustabout
1965 Paradise hawaiian style
1965 Harum Scarum
1965 Girl happy
1965 Tickle me
1966 Frankie and Johnny
1966 Spinout
1967 Easy come easy go
1967 Clambake
1967 Double trouble
1968 Live a little love a little
1968 Speedway
1968 Stay away Joe
1969 Charro
1969 The trouble with girls
1969 Change of habit

Le coach
Le colonel Tom Parker devient le manager d'Elvis. En novembre, il signe avec RCA Records qui sera son label pour tout le reste de sa carrière. En 1956, "Heartbreak Hotel", se retrouve en tête du classement dans beaucoup de hit-parades. Ce premier 45 tours d'Elvis chez RCA (et premier disque d'or), sort en janvier, suivi en mars de son premier album "Elvis Presley".
Il apparaît pour la première fois à la télévision dans l'émission Stage Show, et la même année, dans The Milton Berle Show, The Steve Allen Show et The Ed Sullivan Show. En novembre, la première du premier film d'Elvis, "Love Me Tender", a lieu à New York.
Jusqu'ici les grandes vedettes du blues étaient des Noirs ainsi que ceux qui avaient créé le rock'n'roll : Ellas Bates, Little Richard, Fats Domino, et bien d'autres... Mais c'est Elvis Presley, lui qui n'était pas un Noir, qui a reçu le titre de "King of rock'n'roll". Presley n'a jamais écrit une chanson lui-même, mais il a ajouté un aspect "pop" à sa façon de chanter, ce qui allait lui assurer ses premiers succès.
Elvis Presley a sans doute réalisé un genre de musique qui a su plaire à tout le monde, une musique qui était en quelque sorte une combinaison de toutes les musiques nées sur le sol américain.

Les succès
Ils s'enchaînent : Blue Suède Shoes, Dont be cruel...
Elvis Presley suscite un engouement et une passion chez les jeunes Américains qui s'identifient à ce jeune homme rebelle qui défie les codes. Les années 1950 constituent le premier âge d'or du chanteur américain qu'on appelle le King. Disques d'or par dizaine, concerts explosifs, Elvis devient une idole.
En 1957, il s'achète une propriété de 80 pièces à Memphis : Graceland. Il y invite sa famille et ses amis à qui il distribue... des Cadillac. Lors de son incorporation dans l'armée qui débute en 1958, il fait la connaissance de Priscilla Beaulieu qu'il épousera en 1967 à Las Vegas. Auparavant, Elvis avait commencé une carrière cinématographique remarquée. Ses succès au cinéma laissent pourtant la place à des productions désastreuses.

La même année, il achète Graceland en mars. Loving You et Jailhouse Rock sortent... En novembre, il chante pour la première fois à Hawaii.

L'incorporation
Le 24 mars 1958, Elvis doit se présenter au bureau d'incorporation de Memphis. Le lendemain, il passe la visite médicale et reçoit sa fameuse coupe de cheveux, avant d'aller faire ses classes à Fort Hood au Texas. Le soldat de deuxième classe Presley y restera 6 mois pendant lesquels ses parents s'installent temporairement à proximité de la base.
En août, Gladys est victime d'une hépatite aigu et doit rentrer à Memphis pour être hospitalisée.
Elvis obtient une permission exceptionnelle et arrive au chevet de sa mère dans l'après-midi du 12 août. Gladys s'éteint dans les premières heures du 14 à l'âge de 46 ans.
Son corps est exposé solennellement à Graceland, et les obsèques se déroulent au memphis Funeral Home le 15.
Elvis est accablé de chagrin, mais il doit retourner à ses obligations militaires le 25.
En septembre, il quitte les états-Unis pour une affectation de 18 mois sur la base militaire de Friedberg en Allemagne, où il restera jusqu'en mars 1960. Vernon, son père, et Minnie Mae Presley, sa grand-mère, le suivent et logent à Bad Nauheim dans la résidence qu'il occupe à l'extérieur de la base. C'est là, à l'automne 1959, qu'il rencontre Priscilla Ann Beaulieu, la fille d'un capitaine de l'armée de l'air appelée à jouer un rôle important dans sa vie et sa postérité.
C'est à cette époque également, qu'il visite Paris à la faveur d'une permission de 15 jours, et assiste aux spectacles des Folies-Bergères et du Moulin-Rouge.

Elvis est libéré avec les honneurs le 5 mars 1960, ayant atteint le grade de sergent. Bien qu'il ait été souvent sollicité, il n'a donné aucun concert au cours de ces 2 années de service. Il a beaucoup craint qu'un si long éloignement des milieux de la variété et du cinéma ne nuise à sa carrière, mais il n'avait vraiment aucun souci à se faire de ce côté-là...


Il est officiellement libéré le 5 mars 1960. Le même mois, il enregistre une émission avec Frank Sinatra diffusée en mai. Avant la fin de l'année, il sort 3 singles qui seront numéro 1 au hit-parade, un album numéro 2 et un album numéro 1.
Le 25 février 1961 est décrété "Jour Elvis Presley" au Tennessee. Il donne 2 concerts de charité au Ellis Auditorium au profit d'une trentaine d'oeuvres de la région de Memphis.
En mars, il se produit à Pearl Harbor à Hawaii ; la recette contribue à financer un mémorial à l'USS Arizona. Ce sera le dernier concert en public avant le show télévisé de 1968.


Son mariage
Le 1er mai 1967, Elvis et Priscilla se marient à l'Aladdin Hotel de Las Vegas. Le couple passe sa lune de miel à Palm Springs en Californie avant de rentrer à Memphis. 1968, naissance de sa fille Lisa Marie, le 1er février. La deuxième quinzaine de juin, il répète le show télévisé "Elvis". L'enregistrement a lieu du 27 au 30 juin, et l'émission sera diffusée le 3 décembre.

La concurrence
Après un passage à l'armée en 1958, il revient à la musique et joue dans des films à l'eau de rose lui assurant le succès. Mais les temps sont durs pour le jeune Elvis. Pendant qu'il officiait sous les drapeaux, quatre garçons dans le vent ont débarqué dans la chanson : les Beatles. Ceux-ci ne se privent pas de se moquer publiquement de l'interprète de paroles sirupeuses, bien éloignées de leur style. Isolé et dépassé par les nouvelles tendances musicales représentées par les Beatles ou les Doors, Elvis Presley n'est plus sur le devant de la scène. Pourtant, il revient sous le feu de l'actualité à la fin des années 1960. Dans une émission diffusée le 3 décembre 1968, Elvis'68, il apparaît vétu de cuir noir et le sourire ravageur. Le King est bien de retour et il enflamme le public à nouveau.

Le come back
En 1969, pour la première fois depuis 1955, Elvis enregistre à Memphis. De ces séances sortiront In The Ghetto, Suspicious Minds, Don't Cry, Daddy et Kentucky Rain. En mars et avril, il termine son dernier rôle, dans le film Change of Habit. Le 31 juillet, première d'un engagement de 4 semaines et 57 concerts, qui seront un triomphe, à l'International Hotel de Las Vegas.

Au cours des années 1970, Elvis connaît une deuxième vie. Devenu une véritable icône, Presley triomphe notamment à Las Vegas où il se produit dans 600 concerts. Il arbore désormais de somptueux costumes de scènes parfois décorés de rubis et de diamants.
Côté coulisses, Elvis tombe dans la paranoïa et s'isole de plus en plus. Boulimique et accro aux médicaments, le King attire toutefois toujours des fans en délire pour des grandes messes musicales inoubliables.

La chute
L'échec de son mariage avec Priscilla Beaulieu, et surtout la mort prématurée de sa mère, laisse Elvis désemparé. Dirigé par un agent sans scrupules faisant fi des problèmes de santé de la star, Presley s'épuise dans un rythme effréné de concerts. Le King n'est plus le fringuant jeune rocker en blouson noir mais un chanteur en "pattes d'eph" bouffi par l'alcool et la drogue ainsi que par un régime alimentaire gargantuesque.

Sa dernière tournée
Le 1er juin, à Macon, c'est l'annonce officielle de l'émission TV "Elvis on stage in person".
Lors de la tournée qui débute le 18 juin 1977 à Kansas City pour se terminer le 26 à Indianapolis, Elvis doit compter à cette occasion les caméras de télévision lors de 2 concerts les 19 et 20 juin. Des prises "live" en effet sont prévues pour présenter Elvis en tournée, ce qui sera le 3e "TV Special" de sa carrière, prévu pour l'automne de la même année.

Les villes de Omaha le 19 et Rapid City le 21 sont choisies. Elvis n'est pas très en forme à ces concerts, mais comme il doit honorer le contrat qui a été passé avec la chaîne de TV nationale CBS, il se plie à l'exercice du mieux qu'il peut.

Le 19 juin
Elvis arrive à Omaha dans le Nebraska, et le concert de la soirée a lieu au "Civic Auditorium" , devant 10 640 spectateurs. RCA et CBS sont présents pour filmer et enregistrer ce concert avec les titres suivants :
- 2001 Space Odyssee
- C.C. Rider
- I got a woman / Amen
- That's all right, mama (avec Elvis à la guitare)
- Are you lonesome tonight ? (1 faux départ, Elvis à la guitare)
- Love me
- Fairytale
- Little sister
- Teddy bear enchaîné par Don't be cruel
- And I love you so
- Jailhouse rock
- How great thou art
(pause présentation des musiciens)
- Early morning rain par John Wilkinson
- What'd I say par James Burton
- Johnny B. Good par James Burton
- Ronnie Tutt (solo de batterie)
- Jerry Scheff (solo de basse blues)
- Tony Brown (solo de piano)
- I really don't want to know
- Bobby Ogdin (solo de synthé)
- Joe Guercio et l'orchestre
- Jazzing in Las Vegas
- Hommage à Vernon et Ginger
- Hurt
- Hound dog
- O sole mio enchaîné à It's now or never
- Dialogue
- Can't help falling in love
- Closing vamp

Le show complet est publié sur 2 CDs bootlegs différents en 1998, l'un sous le titre "Elvis on camera", et l'autre sous le titre "As I leave you".
Sur le premier, on trouve une introduction de Felton Jarvis et en bonus "You're life has just begun".
Sur le second, un extrait d'une interview donnée par Elvis le 21 à Rapid City.
Sur les 2 pressages, on entend beaucoup les choeurs, et surtout Charlie Hodge. On s'aperçoit à cette occasion, que celui-ci ne chante pas terrible !

20 juin
A Lincoln dans le Nebraska, Elvis donne un meilleur show que la veille et interprête notamment "Unchained Melody".

Le 21 juin Elvis arrive à Rapid City, toujours dans le Nebraska, et loge à l'Holiday Inn de la ville. Le soir, il se rend au Rushmore Plaza Civic Center, où l'attendent environ 7 500 fans. Avant d'entrer en scène, Elvis reçoit dans sa loge un représentant des indiens Sioux de la réserve voisine, qui lui remet "The medaillon of life", en compagnie d'une petite indienne d'une dizaine d'années à peine. Elvis les remercie et entre en scène :
- 2001 Space Odyssee
- C.C. Rider (arrêt par Elvis, puis reprise)
- I got a woman / Amen
- That's all right, mama (Elvis à la guitare)
- Are you lonesome tonight ? (Elvis à la guitare)
- Love me
- If you love me, let me know
- You gave me a mountain
- Jailhouse rock
- O sole mio enchaîné à It's now or never
- Trying to get to you
- Dialogue
- Hawaiian wedding song
- Teddy bear / Don't be cruel
- My way
- Présentation des musiciens
- What'd I say par James Burton
- Johnny B. Good par James Burton
- Ronnie Tutt (solo de batterie)
- Jerry Scheff (solo de basse blues)
- Tony Brown (solo de piano)
- I really don't want to know
- Bobby Ogdin (solo de synthé)
- Joe Guercio et l'orchestre
- Jazzing in Las Vegas
- Hommage à Vernon et Ginger
- Hurt
- Hound dog
- Unchained melody (avec Elvis au piano)
- Dialogue
- Can't help falling in love
- Closing vamp

Les 2 représentations prévues pour CBS sont maintenant terminées, et Elvis continue sa tournée sans les caméras.
Les shows suivants seront à Sioux Falls le 22, à Des Moines le 23 où Sherill Nielsen interprêtera "Danny boy" et "Walk with me", à Madison le 24 où Sherill Nielsen sera également à l'honneur, Elvis fera une version de "One night", et Ronnie Tutt sera remplacé par Jerome Monroe, le batteur des "Sweet Inspirations". Le 25 à Cincinnati, Elvis interprêtera à nouveau "Unchained melody", et le 26 à Indianapolis, aura lieu le concert de clôture avec de superbes versions de : "Fairytale", "You gave me a mountain", "Bridge over troubled water", et un final tonitruant à la batterie de "Hound dog" par Larrie Londin. A noter que lors de cette dernière tournée, Elvis a présenté pratiquement à tous les concerts son père Vernon et Ginger Alden.

Montage de ces concerts filmés effectué par CBS
Titre : CBS TV Special "Elvis in concert"
Morceaux :
- 2001 Space Odyssee (21 juin)
- C.C. Rider (21 juin, mais montage, une partie doit provenir du 19 juin)
- I got a woman / Amen (21 juin)
- That's all right, mama (Elvis à la guitare) (21 juin)
- Are you lonesome tonight ? (Elvis à la guitare) (21 juin)
- Love me (21 juin)
- If you love me, let me know (21 juin)
- You gave me a mountain (21 juin)
- Jailhouse rock (21 juin)
- Présentation des musiciens (19 juin)
- Early morning rain par John Wilkinson (19 juin)
- I really don't want to know (21 juin)
- Hommage à Vernon et Ginger (21 juin)
- Hurt (21 juin)
- Hound dog (21 juin)
- My way (21 juin)
- Teddy bear / Don't be cruel (19 juin)
- How great thou art (21 juin)
- Can't help falling in love (19 juin)
- Closing vamp (19 juin).

Ce spécial TV show sort le 3 octobre 1977 aux USA. Puis plus tard en Europe, et notamment en France, sous une version écourtée, et après une longue et excellente présentation du documentaire de CBS par une speakrine de l'époque.
Ce show n'est jamais sorti officiellement en vidéo, mais il existe hors commerce, et la version US est plus longue, que la version française (insertion des préparatifs de la scène).
Après la mort d'Elvis, CBS rajoutera rapidement un message de remerciement de Vernon au sujet des cartes reçues suite au décès d'Elvis, et racontera très rapidement les débuts d'Elvis avec le Colonel.
CBS l'incluera cela au milieu de "Can't help falling in love", et le message continuera après "Closing vamp".

Le montage de l'époque a été critiqué par beaucoup, qui trouvent incongru de mettre des messages de fans au milieu d'un hommage à Elvis. C'était déjà devenu une habitude lors des films "That's the way it is", et "Elvis on tour". Lors de la réédition de "That's the way it is - SE", tous les commentaires de fans ont été supprimés et de nouvelles chansons ajoutées, ce qui donne plus de rythme au film.
Ces corrections auront peut-être lieu un jour sur le film "Elvis on tour" et plus tard sur "Elvis in concert", si jamais ce dernier sort un jour officiellement, ce qui n'est pas envisagé par la famille d'Elvis, du moins actuellement.

CBS installe à nouveau ses caméras devant l'entrée de la salle de concert le 25 juin à Cincinnati, pour filmer l'entrée des fans au concert, et enregistre quelques conversations avec les fans de Grande-Bretagne venus suivre Elvis lors des 2 derniers shows notamment. Ces interviewes se retrouveront sur le CBS TV Special, ainsi que sur le double album de RCA.
Ce soir-là, Elvis fait honneur au club de Grande-Bretagne, en le présentant lors du show, et leur dédiera "Unchained melody".

Le 26 juin, à Indiapanolis, Todd Slaughter a l'honneur de remettre à Elvis à sa descente d'avion, un disque d'or pour les ventes de l'album "Moody blue". CBS filme la rencontre qui ne durera que quelques minutes. Todd racontera plus tard, qu'il avait été question qu'il aille avec Elvis dans sa voiture jusqu'à la salle de concert, mais que le trouvant en si mauvaise forme, il n'avait pas voulu embarrasser Elvis avec cela.
Cette rencontre existe sur la vidéo "Elvis - The great performance", le volume 1, et juste après, on voit la prestation d'Elvis au piano avec "Unchained melody" lors du show du 21 juin à Rapid City. On s'aperçoit à cette occasion, qu'Elvis est vraiment très fatigué par les tournées successives de 1977.

RCA de son côté, publie un double album intitulé "Elvis in concert", dans un ordre différent de la vidéo :

RCA - Elvis in concert (2 LPs, APL2 2587 - octobre 1977)
Face 1
- Elvis' fans comments / Opening riff (21 juin pour l'opening)
- Also Sprach Zarathustra (Theme from 2001 "A Space Odyssey") du 21 juin,
- See See Rider (19 juin), mixage avec une partie du 21,
- That's All right, Mama (Elvis à la guitare) 21 juin,
- Are you lonesome tonight ? (Elvis à la guitare) (21 juin)
- Medley : Teddy Bear / Don't be cruel (19 juin)
- interviewes des fans d'Elvis,
- You gave me a mountain (21 juin)
- Jailhouse Rock (21 juin)

Face 2
- interviewes des fans d'Elvis,
- How great thou art (19 juin)
- Elvis' fans comments
- I really don't want to know (21 juin)
- Elvis présente son père Vernon
- Hurt (21 juin)
- Hound dog (21 juin)
- My way (21 juin)
- Can't help falling in love (19 juin)
- Closing riff (19 juin)
- Message de Vernon, le père d'Elvis.

Face 3
- Medley : I got a woman / Amen (21 juin )
- Elvis talks (21 juin)
- Love me (21 juin)
- If you love me, let me know (21 juin)
- Medley : O sole mio / It's now or never (21 juin )
- Trying to get to you (21 juin)

Face 4
- Hawaiian wedding song (21 juin)
- Fairytale (19 juin)
- Little sister (19 juin)
- Early morning rain par John Wilkinson (21 juin) la version RCA , n'est pas la même quela version TV, qui est du 19 juin à Omaha,
- What'd I say par James Burton (21 juin)
- Johnny b. goode par James Burton (21 juin)
- And I love you so (19 juin) dans la version RCA, ce n'est pas la voix de Kathy Westmoreland, mais celle de Jane Fricke qui la remplace, l'enregistrement a eu lieu en studio le 29 août 1977.

précisions :
- Sur la version vidéo de "This is Elvis", parue en 1984 se trouve "Love me", du show de Omaha le 19 juin. Cette chanson ne se trouvait pas sur la version de 1981 à sa sortie en cinéma. En 1989, Warner Home vidéo sort à nouveau ce film en version longue, avec 42 minutes en plus. On trouve notamment sur ce film "Are you lonesome tonight ?" et "My way".

- Sur le coffret "Elvis Aron Presley" et sur le 45 tours, des applaudissements ont été rajoutés à la version de "Unchained melody", il s'agit de la version du 21 juin 1977 de "l'Evening show" à Rapid City.

- "My way" et "Are you lonesome tonight ?" se trouvent également sur le double LP RCA "This is Elvis" sorti en 1981 (CPL2-4031).

- Au Japon, RCA sort l'album, avec à l'intérieur un petit livret de 8 pages et les paroles de tout ce qui se dit sur les 4 faces du double album. Le rond central de chaque disque représente Elvis en 1969 à Las Vegas, avec un sweet noir (RCA-9139-40).

- La photo de couverture du double album "Elvis in concert" représente Elvis à Huntsville le 1er juin 1975 "evening show 8:30 PM". Il porte le même sweet que lors du Pittsburgh le 31.12.76, soit un sweet blanc avec l'aigle noir devant et derrière. A l'intérieur, les 2 grandes photos sont du concert de Baton Rouge le 17 juin 1974 "evening show 8:30 PM".

- En 1999, sort non officiellement sur 2 vidéos le show complet du 19 juin à Omaha et le show presque complet sans les présentations des musiciens, ainsi que quelques chansons comme "My way", "I really don't want to know" et "Hurt", du 21 à Rapid City. Les chansons manquantes sont disponibles sur support audio officiels.

- La présentation complète de Ginger Alden n'existe que sur la vidéo du CBS TV Special, elle est incomplète sur le double vinyl et sur les vidéos non officielles.

- La version de "Unchained melody" que l'on peut entendre et voir sur "The great performances" est sans les rajouts orchestraux et de piano.

Equipe technique
Le CBS TV Special est produit par Gary Smith et Dwight Hemion
Ingénieurs du son chez RCA : Bill Harris, Doug Nelsen
Producteur exécutif : Elvis Presley
Producteur associé : Felton Jarvis

Musiciens :
- James Burton (guitare)
- Charlie Hodge (guitare)
- Elvis Presley (chant et guitare sur certaines chansons)
- Elvis Presley (piano sur "Unchained melody")
- Tony Brown (piano)
- John Wilkinson (guitare)
- Jerry Scheff (guitare basse)
- Ronnie Tutt (batterie)
- Bobby Ogdin (synthétiseur)
- Ronald Mabe (piano sur "How great thou art")

Choeurs :
J.D. Sumner et The Stamps quartet :
- Larry Strickland,
- Ed Hill,
- Ed Enoch,
- Gary "Buck" Buckles
The Sweet Inspirations :
- Estelle Brown,
- Sylvia Shemwell
- Myrna Smith
Kathy Westmoreland.

Joe Guercio et son orchestre :
- trompettes : Lucian Delguidice, Walter Johnson, Buck Monari, Vince Soman,
- trombones : Michael Slusher, Michael Smukal,
- trombone basse : Martin Harrell,
- percussions : Armando Meza.

Sessions studio du 29 août 1977 :
- I got a woman / Amen
- Are you lonesome tonight ?
- Love me
- If you love me, let me know
- It's now or never
- Early morning rain
- What'd I say
- Unchained melody
- Fairytale
- And I love you so.

enregistrés aux Studios "Young'un sound", à Murfreesboro, Tennessee
Ingénieur : Chip Young
Producteur exécutif : Elvis Presley
Producteur : Felton Jarvis.
Choristes : Lea Jane Berinati, Jane Fricke, Sherilyn Kramer, Yvonne Hodges, Sherill Nielsen.

Lors de cette session, RCA remixe et nettoie les bandes audio, fait quelques retouches, notamment Jane Fricke sur "And I love you so", et Sherill Nielsen sur le final de "Unchained melody", pour remonter un peu le volume sonore de la voix d'Elvis.
De nouveaux arrangements sont faits au niveau des choristes.

30 août 1977
Pour ré-enregistrer des pistes musiciens sur :
- Early morning rain
- Fairytale
- Little sister
- And I love you so
- Love me
- It's now or never
- Hawaiian wedding song
- Unchained melody.

Enregistrés aux Studios "Soundmaster" à Nashville, Tennessee
Ingénieur : Bill Harris
Producteur exécutif : Elvis Presley
Producteur : Felton Jarvis
Musiciens :
- Chip Young (guitare)
- Randy Cullers (percussions)
- Mike Leech (guitare basse)
- Larrie Londin (batterie)
- Bobby Ogdin (synthétiseur).

Bien qu'Elvis soit décédé le 16 août, on remarque que pour les sessions ultérieures, son nom reste comme producteur exécutif, suite aux instructions de Parker sans doute.
Le 30, c'est au tour des musiciens. C'est après tous ces remix, que RCA enverra les maquettes à des usines extérieures, pour commencer le pressage du double album qui sortira en octobre, soit environ 1 mois après les retouches studio.

Message de remerciements de Vernon Presley traduit en français :

Bonsoir, Mesdames et Messieurs,
Je souhaite profiter de cette occasion pour vous remercier pour toutes les cartes, les lettres et les fleurs que vous nous avez envoyées, à ma famille et à moi-même, pendant cette période de deuil suivant le décès de mon fils, Elvis.
Je voulais simplement que vous sachiez que nous les avons bien reçues et que nous nous efforcerons de répondre à la plupart d'entre vous en temps voulu. Je tiens aussi à remercier la chaîne CBS pour m'avoir permis de m'adresser à vous ainsi. Et, mesdames et messieurs, le film que vous venez de voir montre la dernière performance live d'Elvis.
Merci de votre attention, que Dieu vous bénisse et adieu.


Traduction des paroles centrales de "Are you lonesome tonight ?"
Je me demande si tu es seule ce soir.
Tu sais, quelqu'un a dit, "Le monde est une scène
Et chacun de nous doit jouer un rôle".
Plus tard.
Tu lisais ton texte si habilement
Et ne manquais jamais une réplique.
Puis ce fut l'Acte 2.
J'ai oublié les paroles.
Tu as semblé changer, petite sotte,
Tu te comportais bizarrement,
Et pourquoi ? Je ne le saurais jamais.
Je ne sais pas pourquoi je l'ai fait.

"Chérie, à qui est-ce que je parle ?
Tu mentais quand tu disais que tu m'aimais.
Je n'avais aucune raison de douter de toi.
Mais je préfère continuer à entendre tes mensonges
Que de continuer à vivre sans toi.
Maintenant la scène est vide
Et je me tiens là
Sans cheveux - Ah non, non.
Si tu ne me reviens pas,
Je ne vais pas chicaner avec toi."



Son décès
Elvis s'éteint le 16 août 1977 à 42 ans.
Il est trouvé mort dans la salle de bain de Graceland, par son amie Ginger Alden. Malgré tous les efforts pour le ranimer, il est déclaré officiellement décédé à 16 heures. Le rapport de l'enquête médicale conclut à une mort naturelle (arrêt cardiaque).
Overdose, cancer des os, assassinat... de nombreuses thèses ont été lancées pour expliquer la mort précoce de ce géant du rock. Celui qui a popularisé le rock'n'roll en Europe reste à jamais le plus grand chanteur de l'époque contemporaine. A ce jour, il aurait vendu près d'un milliard de disques.


Les hommages
Dans les heures qui suivirent, des milliers de fans affluèrent devant les grilles de Graceland, espérant contre tout espoir que les rumeurs étaient fausses. Le lendemain, lorsque Elvis fut transporté à Graceland pour la dernière fois, plus de 80 000 personnes s'agglutinèrent le long d'un Elvis Presley Boulevard noir de monde afin de présenter leurs condoléances.

Des hommages affluèrent de partout ; des camarades acteurs et chanteurs, des politiciens, des fans, tous semblaient désireux d'exprimer leur peine et leur reconnaissance envers Elvis. Le président Jimmy Carter exprima le sentiment de millions de personnes lorsqu'il déclara: Elvis est peut-être parti, mais sa légende restera avec nous pour toujours. Le jour des funérailles, un cortège de 16 voitures convoya le corps d'Elvis depuis Graceland jusqu'au cimetière le long d'une route de presque 5 kilomètres au milieu d'une haie d'honneur constituée de milliers de fans. Son dernier lieu de repos se trouve dans le Meditation Garden, à Graceland pour des raisons de sécurité.

Alors, Elvis, mort ou vivant ?
Vivant dans nos coeurs au moins, le reste est sans doute un montage de coïncidences réelles ou totalement inventées qui a permis à des fans refusant d'admettre la fatalité d'espérer encore...
Il est présent dans ma vie dans les moments de joie et de peine, et il se passe rarement une journée sans que je n'écoute Elvis.
Merci Elvis, pour tout. Pour ton immense talent et ta voix extraordinaire, pour le bonheur que tu me procures lorsque je t'écoute chanter, et merci également pour la générosité dont tu as fais preuve lors de ta vie d'homme. Nous ne t'oublierons jamais.

Jacques Frenkel

Ses citations
« L'ambition est un rêve avec un moteur à injection. »
[ Elvis Presley ]

«Les enfants sont la chose la plus précieuse dans la vie. Un parent doit faire tout ce qu'il peut pour donner à un enfant le sens de la famille. »
[ Elvis Presley ]

« Croire en Dieu est plus important que d'aller à l'église. »
[ Elvis Presley ]


La légende et les interrogations...
Deux heures après la mort officielle, un sosie a été aperçu achetant un billet pour Bueno Aires, payant en liquide sous l'un des pseudonyme du King : John Burrows.

Elvis avait plusieurs raisons "d'organiser" sa mort. La vie d'Elvis était en danger. Il avait récemment perdu $10,000,000 dans un mauvais investissement avec un organisme nommé la "Fraternité " qui avait des liens avec la Mafia. On spécule qu'il aurait collaboré avec le gouvernement afin de démanteler un réseau du crime organisé en échange de protection, sous la forme d'un changement d'identité faisant partie du programme de relocation des témoins.
De plus, Elvis était prisonnier de sa propre popularité. Il avait beaucoup de raisons de laisser sa vie derrière lui. A cause de son incroyable popularité, il recevait beaucoup de menaces de mort et s'inquiétait de la sécurité de sa femme et de sa fille. Quelquefois pour sortir de Graceland, il envoyait des sosies pour distraire la vigileance des paparazzis. Il est connu qu'Elvis a voyagé dans le coffre arrière de voitures d'amis afin de semer ses poursuivants. Quand il est tombé malade à Las Vegas, il n'a pas eu tous les traitements qu'il aurait voulu, justement à cause de la présence de fans aux alentours de l'hopital.
Au moment de sa mort, Elvis était presqu'à la fin de sa carrière ; il avait 42 ans, ses cheveux grisonnaient, il avait un surpoids considérable, sa voix s'affaiblissait. Il dépérissait et était trop orgueilleux pour s'arrêter en s'en plaignant. Il n'aurait pas voulu que ses fans le voient dans une condition physique si ingrate.
A plusieurs occasion Elvis a montré sa fascination pour la mort. Les jours précédents sa mort il aurait visité des maisons funéraires, avec des amis, à des heures indues. Faisait-il une recherche ? Elvis avait déjà planifié une mort par balles où un présumé tueur le criblait de balles à blancs et où Elvis était bourré de fausses poches de sang. Elvis voulait savoir comment réagirait ses proches advenant sa mort. Ses conclusions l'aurait-il convaincu de la pertinence de passer à l'acte ?
Finalement, le livre de chevet d'Elvis était la biographie spirituelle du Maharishi Mahesh Yogi. Un des thèmes pricipaux de ce livre est la volonté de se détacher de ses possessions terrestres afin d'atteindre une spiritualité parfaite.Elvis pouvait avoir voulu faire ainsi en mettant en scène sa mort et en s'exilant.

Moyens
Elvis avait les moyens nécessaires pour "monter" sa mort. On l'accusait de détruire sa vie avec des médicaments. En réalité, Elvis était un expert en pharmacologie. Il a pris des drogues mais était conscient et prudent dans ce qu'il faisait. Il connaissait les drogues qui mimeraient la mort. Son expérience des arts martiaux faisait qu'il aurait pu ralentir son rythme cardiaque et sa respiration afin de simuler la mort.
Le gérant d'Elvis, le colonel Tom Parker, s'était déjà créé une fausse identité. Il était venu au USA comme immigrant Hollandais illégal, mais avec des connections s'était forgé une identité complète avec passeport, certificat de naissance, permis de conduire et numéro d'assurance social. Il aurait su comment donné à Elvis une seconde vie.
En plus de son témoignage contre la "Fraternité ", Elvis avait des discussions avec le Président des états-Unis. On parle de papiers gouvernementaux au nom de John Burrows l'alias d'Elvis pour ses déplacements. Des gens croient qu'Elvis aurait été un agent du bureau des drogues. Il avait après tout des contacts avec les gens du monde musical, qui on sait fraye avec le monde interlope. Avec ses connections gouvernementales il aurait eu accès aux programmes de relocalisation des témoins.

Orion ?
Plusieurs croient qu'Elvis ne pouvait abandonné d'un coup le show-business. Après un temps d'exil, le désir de retourner à la scène deviendrait fort .L'histoire d'Orion supporte cette théorie, qu'Elvis aurait tenté un retour à la scène, incognito.
Peu après sa mort, un chanteur masqué du nom d'Orion fit ses débuts sur scène. Il avait la taille d'Elvis et chantait comme lui. A cause du masque, personne ne connaissait sa véritable identité. Une fan décrit avoir vu Orion près de la scène, elle clame qu'Orion sortit de scène entre les chansons et réapparut sans cernes de sueurs sous les bras quelques secondes après, même que le costume lui apparut légèrement différent. Après la chanson, il quitta la scène et le vrai Orion réapparu.
Une autre fan dit avoir vu deux Orion dans un autobus de la tournée où elle était montée. Un des Orion se serait caché dans les toilettes mais il ressemblait à Elvis Presley.
Ce qui est mystérieux c'est qu'un roman fiction de Gail Brewer-Georgio, intitulé Orion, raconte l'histoire d'un artiste qui avait plusieurs identités et qui voulait mettre en scène sa fausse mort. Cette histoire fur écrite et présentée à l'agence William Morris après la mort d'Elvis mais avant l'apparition d'Orion. On voit qu'Orion utilisait les scénarios du livre, par exemple, il avait un gérant du même nom. Certains évènements du livre étaient arrivés à Elvis. Comme une imitation de la vie artistique de celui-ci.

En enquêtant...
En 1981, l'émission de télévision 20/20, enquêta sur les circonstances entourant la mort d'Elvis Presley. Le rapport d'enquête qui suivi était convaincant. Comme par hasard, dans les premières semaines de l'enquête, le chanteur Orion, disparut sans laisser aucune trace, on ne l'a jamais revu. Le livre, Orion, disparu de toutes les librairies en USA. On a rappelé les copies chez l'éditeur, une filiale de l'agence William Morris. Incidemment, l'agence William Morris était celle qui représentait Elvis.
Il semble qu'Elvis valait plus mort que vivant. En simulant sa mort, en se relocalisant avec une nouvelle identité, il se mettait à l'abri de ses fans et de la "Fraternité ", le gouvernement avait un dossier solide contre le réseau du crime organisé et RCA, la famille d'Elvis et son gérant se retrouvait avec une fortune de bénéfices.
Excepté pour une prime... personne n'a encaissé la police d'assurance vie d'Elvis...

la théorie du mannequin de cire
Cet argument est des plus convaincant quand on en considère les faits. La tombe d'Elvis a nécessité plusieurs porteurs de cercueil car il pesait 900 livres. Ceux qui ont assisté aux funérailles ont rapporté que l'air autour du cerceuil était passablement froid. C'est possible que la tombe ait contenu une unité refroidissante pour garder un manequin de cire froid - un manequin qui serait la réplique du King et destiné à leurrer l'assistance aux funérailles.
Comment la famille Presley aurait commandé et obtenu un cerceuil exclusif de 900 livres aussi rapidement puisque les funérailles eurent lieu le lendemain même de sa mort ? Un cerceuil si élaboré aurait demandé plusieurs jours de travaux.
Et du même coup, pourquoi des funérailles aussi rapidement ? Les spéculations nous laissent croire que tout était organisé afin que soit rendu difficile à la masse de fans d'Elvis d'assister aux funérailles...Les plus grands fans auraient pu discerner et dénoncer l'arnaque du mannequin.
Elvis était ceinture noire 8ème dan en karaté, ses mains étaient rugueuses avec des callosités, mais le corps ihumé avait des mains douces et lisses. Le corps dans le cercueil avait un nez aplati et des sourcils arqués (irressemblant) et évenement important, une des rouflaquettes d'Elvis sur le "corps" se détachait progressivement. Un coiffeur a rapporté, plus tard, avoir recollé le favori en place sur le corps.

Evènements bizarres
Deux heures après que la mort d'Elvis fut rapportée au public, un homme qu'on dit ressembler à s'y méprendre à Elvis, a acheté un billet d'avion pour Buenos Aires, payant en liquide, et utilisant le nom de John Burrows : le même alias qu'Elvis a utilisé maintes fois auparavant.
Elvis avait des livres qu'ils considéraient comme de précieuses possessions. Une bible, plusieurs traités pharmacologiques, des livres sur la Mort et ses plus précieux: le livre de numérologie de Chiro et l'autobiographie du Maharishi Mahesh Yogi dont nous aborderons plus loin le sujet. Après l'annonce de la mort d'Elvis, ces livres ont disparus et ne furent jamais retrouvés.
Dans les semaines précédant sa supposée mort, les agissements d'Elvis n'étaient pas celles qu'on pouvaient attendre d'un homme qui s'embarque dans une tournée musicale intensive des USA. Il n'avait pas commandé de nouveau costumes de scène malgré les 50 livres gagnées depuis son dernier récital. de plus, il avait dit "adieu" à son dernier spectacle à Hawaii. C'était inhabituel. Adieu signifiant la finalité à l'opposé de son habituel " je vous reverrez à mon prochain récital" qui veut dire "au revoir".
Plusieurs furent intrigués par la décision du King de signer un contrat de télévision si lucratif avec le réseau NBC afin de couvrir le récital. C'était sans précédent pour une station de payer un montant si faramineux, à l'avance et comptant, pour la couverture d'un évènement. Beaucoup se questionne d'ailleurs pourquoi Elvis, si vaniteux, aurait accepté cette entente, puisque son obésité le décourageait de toutes apparitions publiques.
RCA a prévue telle un médium, une incroyable quantité et une production massive d'enregistrements nouveaux et anciens ainsi que de marchandises variées d'Elvis. C'est pratique courante avant un récital, mais la proportion dans ce cas fut démesurée. L'annonce de la mort d'Elvis a causé une hausse des ventes atteignant des sommets jusqu'à présent jamais égalés.
Elvis a fait d'autres choses inhabituelles et suspectes. Premièrement, il a congédié plusieurs de ses employés de longue date. Aussi, deux jours avant sa supposée mort, Elvis a téléphoné à une amie, Mademoiselle Foster. Il lui a dit qu'il n'irait pas à son prochain récital. Ell a demandé s'il l'avait annulé, et il a répondu que non. Quand elle lui a demandé s'il était malade, il a dit être en forme et qu'elle ne devait plus lui poser de questions ou parler de la conversation à qui que ce soit, et surtout ne pas croire tout ce qu'elle pourrait lire dans les journaux. Il a ajouté que tous ses problèmes seraient bientôt finis et qu'il l'a rappelerait dans quelques semaines. L'auteur du livre "Elvis where are you ?" ( Elvis où es-tu ?) écrit que Mademoiselle Foster a subi le test du polygraphe suite à cette affirmation et qu'elle ne mentait pas.
Une journée après la mort présumée d'Elvis, une femme nommée Lucy De Barbon, une ancienne flamme d'Elvis, a reçu par livraison, une seule rose. La carte indiquait que la fleur venait de "El Lancelot". C'était un pseudonyme d'Elvis qu'elle seule connaissait. De telles livraisons sont impensables après la mort de l'expéditeur.
C'était la façon qu'avait choisi Elvis de laisser savoir qu'il était vivant même s'il ne voulait pas qu'on le retrouve.


La communauté des fans...
Les fans d'Elvis Presley écoutent très régulièrement et fréquemment leurs disques de ce chanteur aujourd'hui disparu.
Sa voix, sa musique les remplissent d'émotion, les aident à affronter un quotidien parfois difficile, les apaisent, les dynamisent, les régénèrent.
Cette émotion trouve sa source dans les diverses significations que revêt la voix de Presley. Celle-ci est devenue, au cours de la relation particulière qui s'est établie entre eux et le chanteur, la voix d'un proche, d'un intime, objet d'un grand investissement affectif.
La voix de Presley symbolise également la communauté émotionnelle à laquelle appartiennent les fans, source de chaleur et de réconfort, de ferveur et d'émotion collective. C'est une voix, enfin, qui rappelle à chacun d'eux tous les instants de bonheur trouvés dans le culte, les sacrifices réalisés, les investissements consentis et leurs récompenses : une identité individuelle et collective, une nouvelle existence perçue comme la quête enfin réalisée du bonheur.


Sosies d'Elvis
Un fan du "King" fait parler de lui depuis quelques temps : Scotty Davis gagne sa vie en personnifiant Elvis Presley depuis 30 ans, connaît par coeur pas moins de 360 chansons de l'artiste.
Son objectif est d'interpréter pendant plus de 48 heures des titres de son idole.
En 2004, il a chanté en non-stop durant plus de 42 heures, battant le record du monde d'un Allemand, qui avait poussé la chansonnette pendant 40 heures. A ce jour, Scotty Davis détient le record du monde et figure dans le Livre des records.

PHOTOS












































FONDS d'ECRAN


6 fonds d'écran d'Elvis en 1024 x 768
Fond d'écran 1
Fond d'écran 2
Fond d'écran 5
Fond d'écran 6
Fond d'écran 7
Fond d'écran 8


2 fonds d'écran d'Elvis en 640 x 480
Fond d'écran 3
Fond d'écran 4




DISCOGRAPHIE




1. Elvis Presley - 1956
2. Le disque d'or d'Elvis Presley - 1958
3. Elvis' gold records - 1959
4. Elvis golden records - Vol. 3 - 1963




5. Frankie and Johnny - 1966
6. Elvis' gold records - 1968
7. Elvis sings - Flaming star - 1969
8. Elvis in person at the International hôtel - 1969




9. On stage - 1970
10. Elvis now - 1972
11. Elvis forever - 1974
12. Elvis Presley compil RCA - 197?





CD et DVD d'ELVIS

Burbank 68
07/1999
live
Out In Hollywood
12/1999
studio outtakes
In A Private Moment
12/1999
home

The Jungle Room Sessions
04/2000
studio outtakes

Long Lonely Highway
06/2000
studio outtakes
Tuscon 76
10/2000
live

Too Much Monkey Business
11/2000
remix
One Night In Vegas
12/2000
live

6363 Sunset
03/2001
studio outtakes

Easter Special
04/2001
studio outtakes
Dixieland Rocks
07/2001
live
The Way It Was
Documentaire vidéo
08/2001
Memphis Sessions ´69
10/2001
studio outtakes
Silver Screen Stereo
11/2001
studio outtakes
It´s Midnight
11/2001
live
Fame And Fortune
04/2002
studio outtakes
click for details Spring Tours 77
05/2002
live
click for details The Nashville Marathon
07/2002
studio outtakes
click for details Dinner At Eight
11/2002
live
click for details Elvis At The International
12/2002
live
click for details Elvis : New Year´s Eve
(2 CD)

03/2003
live
click for details Fun In Acapulco
04/2003
soundtracks
click for details Girl Happy
04/2003
soundtracks
click for details Studio B
04/2003
studio outtakes
click for details It Happend At The Worlds Fair
05/2003
soundtracks
click for details Dragonheart
06/2003
live
click for details Takin´ Tahoe Tonight !
10/2003
live
click for details Viva Las Vegas
11/2003
soundtracks
click for details Harum Scarum
11/2003
soundtracks
click for details Frankie And Johnny
11/2003
soundtracks
click for details So High
12/2003
studio outtakes
click for details The Impossible Dream
04/2004
live
click for details Elvis As Recorded Live On Stage In Memphis
04/2004
reissue / live
click for details Spinout
05/2004
soundtracks
click for details Flashback
Documentaire vidéo
07/2004
click for details Polk Salad Annie
07/2004
live
click for details Paradise, Hawaiian Style
07/2004
soundtracks
click for details Double Trouble
10/2004
soundtracks
click for details Closing Night
10/2004
live
click for details Follow That Dream
11/2004
soundtracks
click for details Kid Galahad
11/2004
soundtracks
click for details Elvis On Tour - The Rehearsals
12/2004
rehearsals
click for details Elvis Is Back
04/2005
studio
click for details Rockin' Across Texas
04/2005
book / live
click for details Big Boss Man
04/2005
live
click for details All Shook Up
07/2005
live
click for details Tickle Me
07/2005
soundtracks / studio
click for details Today
07/2005
studio
click for details Summer Festival
10/2005
live
click for details Southern Nights
01/2006
live
click for details Loving You
01/2006
soundtracks
click for details Made In Memphis
04/2006
studio / home
click for details Something For Everybody
04/2006
studio
click for details Elvis Presley - Special Edition
07/2006
studio
click for details I Found My Thrill
07/2006
live
click for details Clambake
07/2006
soundtracks
click for details Let Yourself Go !
10/2006
live / rehearsals
click for details His Hand In Mine
12/2006
studio
click for details Writing For The King
12/2006
Book / live / demos
click for details Unchained Melody
01/2007
live
click for details An American Trilogy
04/2007
live
click for details 50.000.000 Elvis Fans Can't Be Wrong
04/2007
studio
click for details Live In L.A
04/2007
live


Les CHANSONS interprêtées par ELVIS
(Classement alphabétique)
Vous constaterez à cette occasion que le King a fait des reprises de tous les tubes en vogue à son époque.

A Big Hunk o' Love
A Boy Like Me, a Girl Like You
A Cane and a High Starched Collar
Adam and Evil
A Dog's Life
(Now and Then There's) A Fool Such as I
After Loving You
A House That Has Everything
A Hundred Years From Now
Ain't That Loving You Baby
A Little Bit of Green
A Little Less Conversation
Allá En El "Rancho Grande"
All I Needed Was the Rain
All Shook Up
All That I Am
Almost
Almost Always True
Almost in Love
Aloha Oe
Always on My Mind
Amazing Grace
America the Beautiful
A Mess of Blues
Am I Ready
An American Trilogy
And I Love You So
And the Grass Won't Pay No Mind
An Evening Prayer
Animal Instinct
Any Day Now
Anyone (Could Fall in Love With You)
Anyplace Is Paradise
Anything That's Part of You
Anyway You Want Me
Are You Lonesome Tonight ?
Are You Sincere
Ask Me
As Long As I Have You
As We Travel Along the Jericho Road
A Thing Called Love
A Whistling Tune
A World of Our Own
(You're So Square,) Baby I Don't Care
Baby, if You'll Give Me All of Your Love
Baby, Let's Play House
Baby, What You Want Me to Do
Bad Nauheim Medley
Barefoot Ballad
Beach Boy Blues
Beach Shack
Because of Love
Beginner's Luck
Beyond the Bend
Beyond the Reef
Big Boots
Big Boss Man
Big Love, Big Heartache
Bitter They Are, Harder They Fall
Black Star
Blessed Jesus Hold My Hand
Blowin' in the Wind
Blueberry Hill
Blue Christmas
Blue Eyes Crying in the Rain
Blue Hawaii
Blue Moon
Blue Moon of Kentucky
Blue River
Blue Suede Shoes
Bosom of Abraham
Bossa Nova, Baby
Bridge Over Troubled Water
Bringin' It Back
Britches
Burning Love
By and By
Can't Help Falling in Love
Carny Town
Catchin' On Fast
Change of Habit
Charro
Chesay
Cindy, Cindy
City by Night
Clambake
Clean Up Your Own Backyard
C'mon Everybody
Come Along
Come What May (You Are Mine)
Confidence
Cotton Candy Land
Could I Fall in Love
Crawfish
Cross My Heart and Hope to Die
Crying in the Chapel
Danny
Danny Boy
Dainty Little Moonbeams
Dark Moon
Datin'
(You're the) Devil in Disguise
Didja' Ever
Dirty, Dirty Feeling
Dixieland Rock
Doin' the Best I Can
Dominic
Doncha' Think It's Time
Do Not Disturb
Don't
Don't Ask Me Why
Don't Be Cruel
Don't Cry Daddy
Don't Forbid Me
Don't Leave Me Now
Don't Think Twice It's All Right
Do the Clam
Do the Vega
Double Trouble
Down by the Riverside
Down by the Riverside and When the Saints Come Marchin' In
Down in the Alley
Do You Know Who I Am
Drums of the Islands
Early Mornin' Rain
Earth Angel
Earth Boy
Easy Come, Easy Go
(Such an) Easy Question
Echoes of Love
Edge of Reality
El Toro
Everybody Come Aboard
Faded Love
Fairytale
Fame and Fortune
Farther Along
Fever
Finders Keepers, Losers Weepers
Find Out What's Happening
First in Line
Five Sleepy Heads
Flaming Star
Follow That Dream
Fool
Fool, Fool, Fool
Fools Fall in Love
Fools Rush In
Forget Me Never
(That's What You Get) For Lovin' Me
For Ol' Times Sake
For the Good Times
For the Heart
For the Millionth and the Last Time
Fort Lauderdale Chamber of Commerce
Fountain of Love
Frankfort Special
Frankie and Johnny
Froggy Went a Courtin'
From a Jack to a King
Funny How Time Slips Away
Fun in Acapulco
Gentle on My Mind
Gently
G.I. Blues
Girl Happy
Girl Next Door Went A'walking
Girl of Mine
Girls ! Girls ! Girls !
Give Me the Right
Go East, Young Man
Goin' Home
Golden Coins
Gonna Get Back Home Somehow
Good Luck Charm
Good Rockin' Tonight
Good Time Charlie's Got the Blues
Got a Lot o' Livin' to Do
Got My Mojo Working / Keep Your Hands Off of It
Green, Green Grass of Home
Guadalajara
Guitar Man
Happy Ending
Harbor Lights
Hard Headed Woman
Hard Knocks
Hard Luck
Harem Holiday
Have a Happy
Have I Told You Lately That I Love You?
Hawaiian Sunset
Hawaiian Wedding Song
Heartbreak Hotel
Heart of Rome
He Is My Everything
He Knows Just What I Need
He'll Have to Go
Help Me
Help Me Make It Through the Night
Here Comes Santa Claus (Right Down Santa Claus Lane)
He's Only a Prayer Away
He's Your Uncle, Not Your Dad
He Touched Me
Hey Little Girl
Hey, Hey, Hey
Hey Jude
Hi Heel Sneakers
His Hand in Mine
(Marie's the Name of) His Latest Flame
Holly Leaves and Christmas Trees
Home Is Where the Heart Is
Hot Dog
Hound Dog
House of Sand
How Can You Lose What You Never Had
How Do You Think I Feel
How Great Thou Art
How's the World Treating You ?
How the Web Was Woven
How Would You Like to Be?
Hurt
I Beg of You
I Believe
I Believe in the Man in the Sky
I Can Help
I Can't Help It (If I'm Still in Love with You)
I Can't Stop Loving You
I Don't Care if the Sun Don't Shine
I Don't Wanna Be Tied
I Don't Want To
I Feel So Bad
I Feel That I've Known You Forever
If Every Day Was Like Christmas
If I Can Dream
If I Get Home on Christmas Day
If I'm a Fool (For Loving You)
If I Were You
I Forgot to Remember to Forget
If That Isn't Love
If the Lord Wasn't Walking by My Side
If We Never Meet Again
If You Don't Come Back
If You Love Me (Let Me Know)
If You Talk in Your Sleep
If You Think I Don't Need You
I Got a Feelin' in My Body
I Got a Woman (I Got a Sweetie)
I Got Lucky
I Got Stung
I Gotta Know
I, John
I Just Can't Help Believin'
I Just Can't Make It by Myself
I'll Be Back
I'll Be Home for Christmas
I'll Be Home on Christmas Day
I'll Be There
I'll Hold You in My Heart (Till I Can Hold You in My Arms)
I'll Never Fall in Love Again
I'll Never Know
I'll Never Let You Go (Little Darlin')
I'll Never Stand in Your Way
I'll Remember You
I'll Take Love
I'll Take You Home Again Kathleen
I Love Only One Girl
I Love You Because
I'm Beginning to Forget You
I'm Coming Home
I'm Countin' on You
I Met Her Today
I'm Falling in Love Tonight
I'm Gonna Sit Right Down and Cry (Over You)
I'm Gonna Walk Dem Golden Stairs
I Miss You
I'm Leavin'
I'm Left, You're Right, She's Gone (My Baby's Gone)
I'm Movin' On
I'm Not the Marrying Kind
I'm So Lonesome I Could Cry
I'm With a Crowd But Oh So Alone
I'm Yours
Indescribably Blue
I Need Somebody to Lean On
I Need Your Love Tonight
I Need You So
Inherit the Wind
In My Father's House (Are Many Mansions)
In My Way
In the Garden
In the Ghetto
In Your Arms
I Really Don't Want to Know
I Shall Be Released
I Shall Not Be Moved
Is It So Strange
Island of Love
I Slipped, I Stumbled, I Fell
It Ain't No Big Thing But It's Growing
It Feels So Right
I Think I'm Gonna Like It Here
It Hurts Me
It Is No Secret (What God Can Do)
It Keeps Right on A-hurtin'
Ito Eats
It's a Matter of Time
It's a Sin
It's a Wonderful World
It's Carnival Time
It's Diff'rent Now
It's Easy for You
It's Impossible
It's Midnight
It's Now or Never
It's Only Love
It's Over
It's Still Here
It's Your Baby, You Rock It
It Won't Be Long
It Won't Seem Like Christmas
I've Got a Thing About You Baby
I've Got Confidence
I've Got to Find My Baby
I've Lost You
I Want to Be Free
I Want You, I Need You, I Love You
I Want You With Me
I Was Born About Ten Thousand Years Ago
I Washed My Hands in Muddy Water
I Was the One
I Will Be Home Again
I Will Be True
Jailhouse Rock
Jesus Walked That Lonesome Valley
Johnny B. Good
Joshua Fit the Battle
Judy
Just a Little Bit
Just a Little Talk With Jesus
Just Because
Just Call Me Lonesome
Just for Old Time Sake
Just Pretend
Just Tell Her Jim Said Hello
Kentucky Rain
King Creole
King of the Whole Wide World
Kismet
Kissin' Cousins
Kissin' Cousins (number 2)
Kiss Me Quick
Known Only to Him
Ku-u-i-po
Lady Madonna
Lawdy Miss Clawdy
Lead Me, Guide Me
Let It Be Me
Let Me
Let Me Be There
Let's Be Friends
Let's Forget About the Stars
Let Us Pray
Let Yourself Go
Life
Like a Baby
Little Cabin on the Hill
Little Darlin'
Little Egypt
Little Sister
Lonely Man
Lonesome Cowboy
Long Black Limousine
Long Legged Girl (With a Short Dress on)
(It's a) Long Lonely Highway
Long Tall Sally
Look Out Broadway
Love Coming Down
Love Letters
Love Me
Love Me, Love the Life I Lead
Love Me Tender
Love Me Tonight
Lover Doll
Love Song of the Year
Lovin' Arms
Loving You
Make Me Know It
Make the World Go Away
Mama
Mama Liked the Roses
Mansion over the Hilltop
Marguerita
Mary in the Morning
Maybellene
Mean Woman Blues
Memories
Memphis Tennessee
Merry Christmas Baby
Mexico
Milkcow Blues Boogie
Milky White Way
Mine
Miracle of the Rosary
Mirage
Mona Lisa
Money Honey
Moody Blue
Moonlight Swim
Mr. Songman
My Babe
My Baby Left Me
My Baby's Gone
My Boy
My Desert Serenade
My Happiness
My Heart Cries for You
My Little Friend
Mystery Train
My Way
My Wish Came True
Never Again
Never Been to Spain
Never Ending
Never Say Yes
New Orleans
Night Life
Night Rider
No More
(There's) No Room to Rhumba in a Sports Car
Nothingville
O Come, All Ye Faithful
Oh How I Love Jesus
Old MacDonald
Old Shep
O Little Town of Bethlehem
On a Snowy Christmas Night
Once Is Enough
One Boy Two Little Girls
One Broken Heart for Sale
One Night
One Night of Sin
One-sided Love Affair
One Track Heart
Only Believe
Only the Strong Survive
Padre
Paradise, Hawaiian Style
Paralyzed
Party
Patch It Up
(There Will Be) Peace in the Valley (for Me)
Petunia the Gardener's Daughter
Pieces of My Life
Plantation Rock
Playing for Keeps
Please Don't Drag That String Around
Please Don't Stop Loving Me
Pledging My Love
Pocketful of Rainbows
Poison Ivy League
Polk Salad Annie
Poor Boy
Power of My Love
Promised Land
Proud Mary
Puppet on a String
Put the Blame on Me
Put Your Hand in the Hand
Queenie Wahine's Papaya
Rags to Riches
Raised on Rock
Reach Out to Jesus
Ready Teddy
Reconsider Baby
Relax
Release Me
Return to Sender
Riding the Rainbow
Rip It Up
Rock-a-hula Baby
Roustabout
Rubberneckin'
Runaway
Run On
Sand Castles
Santa Bring My Baby Back to Me
Santa Claus Is Back in Town
Santa Lucia
Saved
Scratch My Back
Seeing Is Believing
See See Rider
Sentimental Me
Separate Ways
Shake a Hand
Shake, Rattle and Roll
Shake, Rattle and Roll/ Flip, Flop and Fly
Shake That Tambourine
She's a Machine
She's Not You
She Thinks I Still Care
She Wears My Ring
Shoppin' Around
Shout It Out
Silent Night
Silver Bells
Singing Tree
Sing You Children
Slicin' Sand
Slowly but Surely
Smokey Mountain Boy
Smorgasbord
Snowbird
So Close, Yet So Far (from Paradise)
Softly as I Leave You
So Glad You're Mine
So High
Soldier Boy
Solitaire
Somebody Bigger Than You and I
Something
Something Blue
Song of the Shrimp
Sound Advice
Spanish Eyes
Speedway
Spinout
Spring Fever
Stand by Me
Starting Today
Startin' Tonight
Stay Away
Stay Away Joe
Steadfast, Loyal and True
Steamroller Blues
Steppin' Out of Line
Stop, Look and Listen
Stop Where You Are
Stranger in My Own Home Town
Stranger in the Crowd
Stuck on You
Such a Night
Summer Kisses, Winter Tears
Suppose
Surrender
Susan When She Tried
Suspicion
Suspicious Minds
Sweet Angeline
Sweet Caroline
Swing Down Sweet Chariot
Sylvia
Take Good Care of Her
Take Me to the Fair
Take My Hand, Precious Lord
Talk About the Good Times
Teddy Bear
Tell Me Why
Tender Feeling
Tennessee Waltz
Thanks to the Rolling Sea
That's All Right, Mama
That's Someone You Never Forget
That's When Your Heartaches Begin
The Bullfighter Was a Lady
The Fair's Moving On
The First Noel
The First Time Ever I Saw Your Face
The Fool
The Girl I Never Loved
The Girl of My Best Friend
The Impossible Dream
The Lady Loves Me
The Last Farewell
The Lord's Prayer
The Love Machine
The Meanest Girl in Town
The Next Step is Love
There Ain't Nothing Like a Song
There Goes My Everything
There Is No God but God
There Is So Much World to See
There's a Brand New Day on the Horizon
There's a Honky Tonk Angel (Who'll Take Me Back In)
There's Always Me
There's Gold in the Mountains
There's No Place Like Home
The Sound of Your Cry
The Twelfth of Never
The Walls Have Ears
The Whiffenpoof Song
The Wonderful World of Christmas
The Wonder of You
The Yellow Rose of Texas/ The Eyes of Texas
They Remind Me Too Much of You
Thinking About You
This Is Living
This Is My Heaven
This Is Our Dance
This Is the Story
This Time / I Can't Stop Loving You
Three Corn Patches
Thrill of Your Love
Tiger Man
Today, Tomorrow and Forever
Tomorrow Is a Long Time
Tomorrow Never Comes
Tomorrow Night
Tonight Is So Right for Love
Tonight's All Right for Love
Too Much
Too Much Monkey Business
Treat Me Nice
Trouble
T-R-O-U-B-L-E
True Love
True Love Travels on a Gravel Road
Tryin' to Get to You
Turn Your Eyes Upon Jesus / Nearer My God to Thee
Tutti Frutti
Tweedle Dee
Twenty Days and Twenty Nights
Unchained Melody
Until It's Time for You to Go
Up Above My Head
U.S. Male
Vino, Dinero y Amor
Violet
Viva Las Vegas
Walk a Mile in My Shoes
Way Down
Wearin' That Loved-on Look
Wear My Ring Around Your Neck
We Call on Him
We Can Make the Morning
Welcome to My World
We'll Be Together
We're Coming in Loaded
We're Gonna Move
Western Union
What a Wonderful Life
What'd I Say
What Every Woman Lives For
What Now My Love
What Now, What Next, Where To
What's She Really Like
Wheels on My Heels
When I'm over You
When It Rains, It Really Pours
When My Blue Moon Turns to Gold Again
When the Saints Go Marchin' In
Where Could I Go but to the Lord
Where Did They Go Lord
Where Do I Go from Here?
Where Do You Come From?
Where No One Stands Alone
White Christmas
Who Am I?
Who Are You (,Who Am I?)
Whole Lotta Shakin' Goin' On
Who Needs Money
Why Me Lord
Wild in the Country
Winter Wonderland
Wisdom of the Ages
Witchcraft
Without Him
Without Love (There Is Nothing)
Wolf Call
Woman Without Love
Wooden Heart (Muss I Denn)
Words
Working on the Building
Write to Me from Naples
Yesterday
Yoga Is as Yoga Does
You Asked Me To
You Belong to My Heart
You Better Run
You Can't Say No in Acapulco
You Don't Have to Say You Love Me
You Don't Know Me
You Gave Me a Mountain
You Gotta Stop
You'll Be Gone
You'll Never Walk Alone
You'll Think of Me
Young and Beautiful
Young Dreams
Your Cheatin' Heart
You're a Heartbreaker
You're the Boss
You're the Only Star in My Blue Heaven
Your Love's Been a Long Time Coming
Your Time Hasn't Come Yet Baby
You've Lost That Lovin' Feelin'.

Un site canadien permettait d'accéder aux paroles, mais il les a supprimées (sans doute pour des histoires de droits) ; c'est bien dommage...


BIBLIOGRAPHIE sur ELVIS
Des centaines de livres ont été consacrés au King ; nous vous présentons ici une petite sélection des ouvrages écrits sur Elvis :
Elvis : A Biography - Jerry Hopkins, Warner Books Inc - 1972
All About Elvis - Fred L. Worth & Steve D. Tamerius, Bantam Books, 1981 - 448 p.
Elvis - Dave Marsh, Rolling Stone Press Book/Times Books - 1982
Elvis : His Life from A to Z - Fred L. Worth, Random House Value Publishing - 1993
Night Train To Memphis – The Rise Of Elvis Presley - Peter Guralnick, Little, Brown and Company - 1994, 576 p.
Elvis Presley : A Life in Music (The Complete Recording Sessions) - Ernst Jorgensen, St Martins Pr - 1998 (1ère édition), 454 p.
Elvis Sessions III. The Recorded Music of Elvis Aron Presley 1953-1977 - Joseph A. Tunzi, J.A.T. Publishing - 2004, 656 p.
- hors-série consacré à Elvis publié par Télérama - 2007.
La couverture, une photo un peu floue d'Alfred Wertheimer montre le profil d'Elvis tout jeune. Le titre, écrit à l'encre dorée mate, est enjolivé de petites branches art déco. Il contient notamment un article de Laurent Rigoulet qui raconte magnifiquement comment un DJ nommé Dewey Phillips, un type complètement atypique, a lancé la carrière d'Elvis dans son émission Red, Hot & Blue. D'autres articles parlent de son entourage, de ses contemporains. On y trouve l'opinion que les artistes d'aujourd'hui ont sur lui. François Gorin Rock & Folk) y signe plusieurs textes.
Un article est consacré au reportage photo qu'Alfred Wertheimer a fait en 1956. En outre, nombre de photos illustrant ce hors-série sont originales et surtout très soigneusement imprimées.
- Last Train to Memphis (Le temps de l'innocence, 1935-1958) et Careless Love (Au royaume de Graceland, 1958-1977) par Peter Guralnick (deux tomes monumentaux sur le King) - 2007 chez Castor Astral.






Divers
Arnaques
Notes & fréquences
Guitare Gibson L6S
La saga des Fender
Le Magazik
Julian Lennon
Elvis Presley
Glaser Brothers
Bibliographie
Festival Valotte
Chansons 1939-1945
publicité

Partenaires
Aventuriers du Web
Ecologie Appliquée
Esotérisme pour tous
Chevaux et Dressage
Immobilier Ecologique
LEDs Distribution
Ecologie Féminine
Voix des Amognes
Mon Avis
Santé & Ecologie
Nièvre Passion
Ma sécurité
Clips Musicaux
E-nigmes
Les Ferronniers
Plaisance
Canal de Givry
Dark Dondish

Inscription
Annuaire
Contact
liens
Ce site traite des sujets suivants : MUSIQUE, style de musique, jazz, blues, rock, RNB, chansons, talents musicaux, mp3, karaoké, artistes, CD, vinyls, compositeur, interprète, cours de musique gratuits, cours de guitare, cours de basse, cours de claviers, cours de solfege, cours de flute, inédits musique, partitions, partoches, Pharélie York, Etienne Costar, Paul Ecrival, jeune talent, festival de Valotte, mp3 gratuit, fete de la musique, bibliographie musicale,sonneries telephones, sonneries gratuites, lecteur mp3, telechargement gratuit de musique, download mp3, télécharger musique, telechargement mp3, mp3 de chanson française, télécharger mp3, musique gratuite, music mp3, baladeur mp3, de la musique, convertisseur mp3, mp3 wav,mp3 encoder, fichiers mp3, cd musique, musique à télécharger, mp3 music, mp3 downloads, love mp3, love song, mp3 albums, mp3 download free, sonneries midi, fichiers karaoke gratuits, lecteurs karaoké gratuits,mp3 songs, free download mp3, karaoke, mp3 recorder, downloading mp3, mp3 freeware, telecharger des sonneries, jukebox mp3, mp3 jazz, download mp3 free, mp3 finder, convert wma to mp3, mp3 catalog, musica, best mp3, advanced mp3 catalog, free mp3, mp3 search engine, music mp3 download, free music mp3, mp3 list, mp3 to audio, mp3 world, playlist, mp3 for free.
Copyright ©
Tous droits réservés.
Sitecom.biz